Jérémy GRIFFAUD est un jeune artiste Niçois, il peint des aquarelles d'un mode imaginaire, les numérise et les anime. Il conçoit aussi des installations vidéo immersives où il emmène le spectateur pour lui faire partager sa fascination des mondes parallèles, tout en révélant les problématiques de notre temps. 
Ses courts métrages ont été projetés plus d’une centaine de fois dans une trentaine de pays.
Son parcours:
Il rêve depuis son adolescence de produire des films. C'est au Pavillon Bosio, école des beaux arts de Monaco qu'il développe ses techniques, il y réalise des courts métrages, des vidéos et s'investit plus particulièrement dans la peinture et le dessin. 

Diplômé, il se forme  aux logiciels d'animation et se met à produire des films à partir de ses dessins. Ses productions sont destinées à circuler autant dans des festivals de films que dans des expositions.  Il aime aussi travailler en groupe et en 2015, il est à l’origine du collectif d’artistes VeryHighStuff, un projet dédié à la vidéo et à la scénographie. 
La même année, il rejoint également le fanzine Niçois Endemic ainsi que le musicien Benjamin Fincher dans son projet ITOLADISCO des concerts performances vidéo en direct.  
En 2017, Jérémy Griffaud est diplômé d'un DNSEP au Pavillon Bosio, l’École Supérieure d’Arts Plastiques de la ville de Monaco. 
En 2018, il intègre le collectif Super Issue dédié à la microédition d’art. 
En 2021, son film Dungeon remporte deux fois le prix de la meilleure animation
1 au Festival du film Boden ( Suède)
2 à Emerald Peacock (Saint-Pétersbourg).
Cette année là, l’installation vidéo immersive XXL Contre-Nature est présentée au Festival OVNI à Nice ainsi qu’à Vidéoformes à Clermont-Ferrand.  
En 2022 il réalise BEPPUNICATION, un court-métrage avec l’artiste Makiko Furuichi dans le cadre de la Résidence Kashima avec Beppu project au Japon. Cette même année il présente son travail lors de la Biennale ARTPRESS prenant place à Montpellier à La Panacée (MOCO).
Son travail :
Sa formation au Pavillon Bosio, orientée sur la scénographie lui permet de considérer l'espace d'exposition comme une nouvelle narration et prolonge ainsi ses films par un décor immersif. Dans ses productions, Jérémy se révèle tour à tour scénariste, peintre, animateur, monteur, scénographe... 
Ses réalisations interrogent les problématiques de notre temps, ils mettent en parallèle la préservation de la biodiversité et la mise en scène bodybuildée du Soi, comme dans les créations Contre-Nature et Landstrength ou The Origin of Things.
Ses films sont envoûtants, hypnotiques ses «personnages» évoluent dans des « paysages univers » singuliers et fantastiques. 
Jérémy GRIFFAUD is a young artist from Nice. He paints watercolors in an imaginary mode, digitizes them and animates them. He also designs immersive video installations where he takes the viewer to share his fascination of parallel worlds, while revealing the issues of our time. 
His short films have been screened more than a hundred times in about thirty countries.
His journey:
He has been dreaming of producing films since he was a teenager. He developed his techniques at the Pavillon Bosio, a school of fine arts in Monaco, where he made short films, videos and invested himself more particularly in painting and drawing. 
After graduating, he trained in animation software and began to produce films from his drawings. His productions are intended to circulate in film festivals as well as in exhibitions.  He also likes to work in groups and in 2015, he is at the origin of the artist collective VeryHighStuff, a project dedicated to video and scenography. 
The same year, he also joined the Nice-based fanzine Endemic as well as musician Benjamin Fincher in his ITOLADISCO project of live video performance concerts.  
In 2017, Jérémy Griffaud graduated from a DNSEP at the Pavillon Bosio, the École Supérieure d'Arts Plastiques of the city of Monaco. 
In 2018, he joined the Super Issue collective dedicated to art micro-publishing. 
In 2021, his film Dungeon won twice the award for best animation
1 at the Boden Film Festival (Sweden)
2 at Emerald Peacock (Saint Petersburg).
That year, the XXL immersive video installation Contre-Nature is presented at the Festival OVNI in Nice and at Vidéoformes in Clermont-Ferrand.  
In 2022 he directed BEPPUNICATION, a short film with the artist Makiko Furuichi as part of the Kashima Residency with Beppu project in Japan.  The same year he is presented in the ARTPRESS Biennale, taking place at la Panacée MOCO Museum, in Montpellier.
His work :
His training at the Pavillon Bosio, oriented on scenography, allows him to consider the exhibition space as a new narrative and thus extends his films with an immersive setting. In his productions, Jérémy reveals himself as a scriptwriter, painter, animator, editor, set designer... 
His creations question the issues of our time, they put in parallel the preservation of biodiversity and the body-built staging of the Self, as in the creations Contre-Nature and Landstrength or The Origin of Things.
His films are bewitching, hypnotic, his "characters" evolve in singular and fantastic "landscape universes".